Emiliana – Une révélation, récompensée par James Suckling

Emiliana, un domaine pionnier en Biodynamie

Le célèbre critique américain James Suckling a encore une fois fait sensation sur le marché mondial du vin avec son rapport 2019 sur le Chili, qui contient ses plus récents résultats en matière de vin et des commentaires sur l’industrie locale. Coup de projecteur sur Emiliana, le plus grand producteur viticole biologique au Chili.

L’ancien rédacteur en chef et directeur du bureau européen de Wine Spectator a attribué 96 points à deux des vins biologiques d’Emiliana : Coyam 2017 et Gê 2016, tous deux originaires de la vallée de Colchagua et classés parmi les 25 meilleurs vins du Chili.

Mais ce ne sont pas les seuls vins Emiliana à avoir attiré l’attention de Suckling. Vigno 2016 n’est pas loin derrière avec 92 points; Signos de Origen Pinot Noir 2018, avec 93; Signos de Origen Garnacha / Syrah / Mourvèdre 2016, à 91 points; et, avec 92 points chacun, les vins de notre gamme Novas – Cabernet Sauvignon 2016, Novas Carmenère / Cabernet Sauvignon 2017, Pinot Noir 2018 et Sauvignon Blanc 2018. Enfin, Ecobalance Carmenere 2018 a gagné 91 points, tandis que le Ecobalance Chardonnay 2018 et le 2018 Cabernet Sauvignon ont reçu 90 points chacun.

Le fils de Suckling, Jack, a collaboré à la rédaction du rapport de 2019, soulignant la bipolarité de la production viticole chilienne, allant même jusqu’à titrer son résumé de 1200 vins comme « l’histoire de deux villes chiliennes », dans une référence à l’auteur anglais Charles Dickens (livre sur le choc des deux mondes dans une période de bouleversement social majeur).

Le vin chilien est un conte de deux villes. Alors que les vins de fond luttent pour trouver une identité, les viticulteurs chiliens les plus audacieux poussent l’innovation au maximum, et certains des vins les mieux cotés de leur histoire sortent sur le marché. Et ils rejoignent les rangs de certains des meilleurs du monde, allant « des cabernets sauvignons équilibrés et structurés aux syrah et aux pinot noirs subtils mais savoureux », commente-t-il.

Et les deux vins biologiques et biodynamiques Emiliana primés dans le Rapport 2019 – Coyam 2017 et Gê 2016, tous deux cultivés dans le domaine de Los Robles dans la vallée de Colchagua, entrent sans aucun doute dans cette dernière catégorie. S’exprimant sur les perspectives des vins locaux, James Suckling conclut son analyse en beauté: « Voir le Chili commencer à repousser les limites de ce qui est possible nous fait chaud au cœur. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge