vin argentin

Présentation du Vin Argentin

L’argentine est un pays vaste mais la production de vin argentin se concentre du Nord au Sud de la cordillères des Andes. Ce sont les colons espagnols qui ont apportés les premiers ceps d’Europe en Argentine et surtout vers Mendoza. Avec plus de 200 000 hectares, l’Argentine est le 5ème pays producteur de vin au monde. Mendoza reste pour sa part la région de production la plus prisée par les oenologues et certainement l’endroit où l’on produit les plus beaux Malbec au monde.

L’histoire des Vins Argentins

L’histoire du vin argentin prend sa source dans l’histoire coloniale et religieuse du pays. Le vin argentin destiné au vin de messe va devenir à la fin du 19 ème siècle un enjeu économique. La province de Mendoza du fait de sa situation géographique est choisie pour la création d’un vignoble conséquent, le Criolla Chica- Le Païs et le Cereza sont les deux cépages majeurs mais donne des vins foxé (austère et acide). Sous l’impulsion de Michel Aimé Pouget, un œnologue français, le vignoble argentin se développe autour de cépages et des techniques viticoles français. Il créé une école de viticulture à Mendoza qui favorisera l’émergence d’une génération d’œnologues locaux. L’amélioration des moyens de transport entre Mendoza et la capitale Buenos Aires après 1850 va permettre à l’industrie de viticole argentine d’avoir un très bel essor. Les techniques viticoles sont à la conjonction des traditions viticoles françaises mais aussi italiennes, les immigrants italiens étant au XIX siècle majoritaires en Argentine. Au début du XX siècle, non seulement les argentins produisent beaucoup de vin mais sont aussi de gros consommateurs avec près de 62 litres par habitant en 1926 et même 90 litres dans les années 1970. Même si la consommation a beaucoup baissé depuis 30 ans, ils sont toujours de grands consommateurs.

Depuis les années 80 avec la révolution viticole, l’Argentine est devenue l’une des régions viticoles incontournables au niveau international et de nombreux viticulteurs européens s’y sont installés trouvant un superbe terrain de jeu pour faire de grands vins. On note dans les années 90, une forte évolution vers des vins argentins de grande qualité, certaines régions de Mendoza sont abandonnés au profit d’autres régions comme la vallée de UCO et sur Tunpungato qui propose des terroirs exceptionnels. C’est d’ailleurs à cet endroit que Tamari et Finca La Celia choisiront de s’installer et que Michel Rolland et Robert Parker déclareront que la province de Mendoza et certainement l’un des meilleurs endroits au monde pour produire des vins de hautes volés.

 Le vin argentin aujourd’hui:

La viticulture argentine se distingue fortement de celle du Chili du fait que la consommation locale et très importante. Les bodegas cherchent donc à la fois à toucher le marché national et le marché international et à s’adapter à la demande des consommateurs. Dans ce sens, les bodegas argentines sont extrêmement sensibles aux notions d’environnement et de commerce équitable. Les institutionnels ont un pouvoir très important dans le monde du vin argentins et incite à la réalisation de vins de grande qualité. On trouve notamment l’Instituto Nacional de Vitivinicultura qui sert d’organisme régulateur de la production ou encore L’Institut de Développement Rural, l’INTA (recherche agronomique) en charge de la recherche viticole.

Depuis 1999, l’Argentine s’est dotée d’une système d’appellation contrôlée, pas aussi abouti qu’en France ou en Afrique du Sud, mais qui présente un premier pas vers la notion de terroir. L’indication la plus aboutie est la Dénominación de Origen Controlada (DOC). Près de 70% des vins argentins produits proviennent de Mendoza. Les cépages Malbec en rouge et Torrontes en blanc sont ceux qui représentent le mieux les spécificités du terroir argentin. L’Argentine est aussi un grand producteur de vins mousseux.

vin argentin

Les grandes régions vitivinicoles d’Argentine sont :

  • La province de Mendoza, c’est la région de production principale avec près de 150 000 ha, on y trouve plusieurs sous régions :
  • Rio Mendoza, avec un peu plus de 20 000 hectares.
  • La vallée de Uco, au sud-est de la ville de Mendoza, avec près de 10 000 hectares est reconnu comme le plus beau terroir argentins.
  • La zone Sud où le Bonarda et le Chenin sont majoritaires.
  • La zone Est, avec plus de 70 000 hectares de vignes et 480 caves, est la plus grande zone de production de vin de Mendoza mais assez peu qualitatif avec des cépages comme le Pedro Gimenez et le Cereza et le Bonarda.
  • La zone Nord comprend plus basse altitude sur le Rio Mendoza. ( Chenin, le Pedro Gimenez, l’Ugni Blanc et le Torrontes).
  • La vallée de Calchaquies (ou Salta) à 1 500 m d’altitude, une des régions viticoles la plus haute du monde. C’est un vignoble relativement petit où le Torontes est roi.
  • La région de Chilecito-Nonogasta est située dans la province de la Rioja. C’est la plus ancienne région viticole d’Argentine, le Torontés y trouve aussi une terre de prédilection.
  • La région de San Juan, avec surtout des vins de pays.
  • La Vallée de Rio Negro ou région Patagonique est la plus récente région viticole d’Argentine.

L’une des particularités du vignoble argentin est le niveau d’altitude des vignes qui peut atteindre jusqu’à 2000 m. au dessus du niveau de la mer.

Au niveau des cépages les plus présents, il faut retenir que l’Argentine possède une surface totale d’environ 220 000 hectares de vignes dont 50 % en cépage rouge. Le Malbec est le cépage majeur devant le Bonarda et le Cabernet Sauvignon. En blanc, c’est le Pedro Jimenez qui domine talonné par le Torontes.

Terroirs d’Ailleurs, un sélection de vin argentin ciblée et hautement qualitative.

Après plusieurs mois à déguster des vins en provenance de toutes les régions viticoles argentines, la sélection à l’aveugle de Terroirs d’Ailleurs a finalement aboutit à la sélection d’une Bodega prestigieuse, Tamari. Tamari propose en rouge à la fois la quintessence des grands vins argentins avec sa cuvée AR reconnu par les plus grands (Parker, Decanter, Wine Enthusiast) ou sa cuvée Malbec Reserva (88 points au wine enthusiast en 2013) mais aussi de vins de plaisir gouleyants, croquants mais concentrés avec la cuvée Malbec Variétal. Pour les blancs, c’est bien évidemment le Torontés qui nous a séduit avec deux cuvées dans un style différent. La première- la cuvée Variétal en provenance de Mendoza- est florale, fraiche et vive et la seconde- la cuvée Reserva en provenance de la Rioja- est florale, riche et complexe.

Une belle aventure gustative aux portes de la cordillère des andes.

Si vous désirez tester le vin argentin, cliquez ici!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge