Vins du monde par pays

Retrouvez la sélection de tous nos vins du monde classés par pays. Vins Sud-africains, vins chiliens, vin australien, vins argentins, vin néo-zélandais, vins Italiens et vins espagnols en rouge, blanc, rosé, et bulles

Vins du monde par pays Il y a 84 produits.

Sous-catégories

  • Vin Italien

    LE VIN ITALIEN

    Contrairement aux idées reçues, le vignoble italien aurait été implanté par le peuple Etrusque, les Grecs n'ont fait qu'améliorer et modifier l'encépagement, ils ont appelé ce pays "Oenotria" : le pays du vin. A l'apogée de l'empire romain, le vin tenait une place importante dans la vie quotidienne et déjà certaines régions se démarquaient par l'excellence de leur produit. Les Romains ont également implanté de nombreux vignobles en Europe, laissant ainsi un témoignage indélébile de leur invasion. Aujourd'hui l'Italie est le plus important producteur de vin au monde en terme de quantité, mais ne rivalise pas avec la France en terme de qualité. La mise en place d'une première législation sur l'organisation des appellations en 1963, à l'instar des A.O.C. françaises, a davantage favorisé le développement quantitatif que qualitatif; l'Italie produisait de nombreux vins de pays et le Chianti était devenu la boisson nationale, seuls quelques grands crus exceptionnels arrivaient à sortir la tête de cette océan de vin. Dans les années 90, la consommation a radicalement chutée, ce qui a bouleversé le paysage viticole, une nouvelle organisation des appellations a été mise en place (loi Goria) et le vignoble est maintenant dans une démarche qualitative, un peu à l'instar de notre vignoble languedocien.

  • Vin Chilien

    LE VIN CHILIEN 

    Le Chili est aujourd'hui le 10ème producteur mondial avec 120 000 ha de vignes et le 5ème exportateur. Les cépages les plus présents sont le Cabernet Sauvignon, le Païs, le Merlot, la Carménère, le Sauvignon Blanc et le Chardonnay.

    Depuis 1994, le Chili s'est doté d'un système d'appellations d'origine « Denominaciónes de Origen ». Le vignoble Chilien bénéficie d'un contexte agro-climatique exceptionnel : il existe des amplitudes de températures Jour-Nuit pouvant atteindre plus de 20°C très favorables au maintien de bonnes acidités, à la concentration en sucre et à la richesse des arômes. A cela s'ajoute les pratiques de viticulture biologique. Plus d'infos sur www.winesofchile.org

  • Vin Sud Africain

    LE VIN SUD AFRICAIN

    En 1652, la Compagnie Hollandaise des Indes orientales (la VOC) s’installe au Cap qui est alors une station de ravitaillement pour les navires commerciaux sur la route des Indes. Dès 1659, Jan Van Riebeec, le « gouverneur » de la province, donne naissance au premier vignoble. Il faudra, cependant, attendre 1688 et l’arrivée des huguenots français (protestants exilés en Hollande suite à la révocation de l’édit de Nantes) pour voir émerger un vignoble digne de ce nom dans les régions de Paarl, Stellenbosch et Franshoeck (le coin des français en afrikaans). Au début du XIXe siècle, les Anglais occupent à leur tour le Cap et le commerce du vin vers la Grande Bretagne débute. Le vin sud-africain jouit, à cette époque, d’une très bonne réputation, Napoléon en est d’ailleurs l’un de ses fervents partisans. Fin XIXe siècle, le vignoble est, comme en Europe, touché par le Phylloxera, et les porte-greffes américains sont rapidement plantés. Au XXe siècle, la filière viticole s'organise autour d'un système coopératif et quelques domaines vinifient par leurs propres moyens. Pourtant, l'apartheid, mettra un coup d'arrêt à l'export et plongera le secteur viticole dans la morosité pendant plus de 30 ans. Il faudra attendre 1992 pour qu'à nouveau on retrouve les vins d'Afrique du Sud sur les plus belles tables du monde. Le vignoble représente aujourd'hui environ 120 000 ha ce qui place l'Afrique du Sud au 8ème rang des pays producteurs et au 6ème rang des pays exportateurs. Les cépages les plus présents sont le Chenin Blanc, le Cabernet Sauvignon, le Colombard, la Syrah, le Muscat d'Alexandrie et bien sûr le cépage autochtone : le Pinotage. Le vignoble se concentre dans la région du Cap, le Western Cape où le climat est méditerranéen. Il se décompose ensuite en Regions, Districts, Wards et Estate. Les régions les plus connues sont Stellenbosch, Paarl et Worcester. Le système d'appellation d'origine (Wine of Origin) est assez proche du système bordelais et la similitude avec la France ne s'arrête pas là. La filière sud-africaine est, à l'image de la France, orientée d'un côté autour d'un système coopératif fort et de l'autre d'une multitude de petits domaines (plus de 1000 aujourd'hui) attachés à leur terroir. Pour plus d'informations: www.wosa.co.za

  • Vin Argentin

    LE VIN ARGENTIN

    L'arrivée de la vigne en argentine est, tout comme pour le Chili, liée à l'histoire de la colonisation espagnole. Dès le XVIe siècle apparaissent les premières « bodegas », la production est déjà de plus de 3 millions de litres en 1827. Cette production concentrée dans la région de Mendoza va cependant souffrir au XIXe siècle de l'importation de vins d'ailleurs et des différentes guerres civiles secouant le pays. Ainsi, en 1890, le vignoble ne représente plus que 1500 ha et l'élevage se substitue à l'activité viticole. Le développement des chemins de fer et l'immigration européenne vers la « Pampa » vont inverser à nouveau la tendance et en 1911 on compte 50 000 ha, puis 110 000 ha en 1950 toujours concentré dans la région de Mendoza. En parallèle, la consommation locale est très forte avec plus de 90 litres par habitant. En 1978, on atteint même une surface de 250 000 ha. Mais le pays va subir plusieurs crises successives, la consommation locale chute et les producteurs décident alors de s'orienter vers l'exportation et la production de vins de qualité. Le vignoble représente aujourd'hui 228 000 ha, l'Argentine est le 5ème pays producteur et le 9ème pays exportateur. Les cépages les plus présents sont le Malbec, le Bonarda, le Cabernet Sauvignon et la Syrah pour les rouges et le Pédro Gimenez, le Torontes et le Chardonnay pour les blancs. Particularité du vignoble, on y produit énormément de rosé à base de Cereza et de Criolla Grande surtout consommé localement. Trois grandes régions viticoles dominent le pays : Mendoza (160 000 ha), San Juan (50 000 ha) et La Rioja (8500 ha). Mais des régions moins connues peuvent aussi offrir des vins superbes comme la région de Salta. Le climat argentin est continental semi-désertique : peu de vent, peu de gelé, peu de pluviométrie (200 mm/an) et beaucoup de soleil ; pas étonnant que les Argentins parlent d'oasis pour décrire leurs régions. L'irrigation, indispensable, est assurée par la fonte des neiges de la cordillère des Andes. Les sols sont pour la plupart des alluvions ou des colluvions des Andes et l'altitude du vignoble peut atteindre jusqu'à 2500 m. Plus d'info sur www.winesofargentina.org

  • Vin Australien

    Les premières vignes ont été implantées en Australie en 1788 par le capitaine Athur Phillip, en Nouvelles-Galles du Sud – au prémisse de la colonisation britannique. Sur cette immense territoire, le vignoble s'est d'abord développé dans le sud-est et l'extrême sud du pays, dans des régions ensoleillées mais relativement fraîches. En 1831, dans un soucis d'améliorer la production australienne de l'époque, l'écossais James Busby, le « Père fondateur » de la viticulture dans ce pays, ramena d'Europe – France et Espagne, principalement – des boutures de vignes notamment des boutures de Syrah. Dès 1860, cette variété deviendra d'ailleurs la plus répandue en Australie. Après un développement assez calme, dû à des crises successives – Phylloxera, chute de la consommation, sur-production, etc. – l'Australie est obligé de repenser sa stratégie et prend, en 1990, un virage décisif en se tournant vers l'exportation. La demande étrangère explose et, de 1990 à 2007, la surface viticole du pays est triplée pour atteindre 175 000 ha de vignes, plaçant ce pays 4ème exportateur mondial. L'encépagement en rouge est largement dominé par la Syrah qui a fait la renommée de ce pays. En blanc, c'est le Chardonnay qui tient la première place. Le vignoble australien se divise en 64 régions, réparties dans 7 états mais près de la moitié de la surface est concentrée dans la région historique de production de vin : l'Australie méridional « South Australia » qui comprend le très célèbre vignoble de la Barossa Valley. Depuis 2008, l'Australie traverse une grave crise. Après plusieurs années fastes, les vignerons ont décidé,d'un commun accord, d'unir leur force et de revaloriser leurs productions dont l'image à l'étranger avait été, quelque peu, écornée par des années de production à outrance.

  • Vin Néo zélandais

    En 1819, la vigne fait son apparition sur le territoire néo-zélandais. Au commencement, c'est Jean-Baptiste Pompallier, missionnaire français qui sera le pionner de la viticulture en Nouvelle-Zélande. Dès son arrivée, en 1838, il créa le premier vignoble de l'île. Mais le développement de la production est de courte durée puisque le Phylloxéra se répand dans le vignoble dès 1895 et que les les deux guerres successives du début du XXe siècle inhibent toute progression de cette activité. Il faut alors attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour voir la surface en production doublée. Par la suite, le vignoble néo-zélandais continue doucement son expansion et c'est au début des années 2000 que les choses s'accélèrent d'un coup. En à peine dix ans, la surface cultivée triple grâce au succès mondial des Sauvignon blanc de la région de Malborough. Aujourd'hui, avec près de 35 000 ha de vignes, la Nouvelle-Zélande ne représente que 0,3% de la production mondiale mais le pays a réussi à se rendre incontournable à l'étranger en exportant 80% de sa production et en ne cessant de faire monter les prix. Le vignoble se décompose en dix régions productrice de vin, chacune possédant une grande diversité de climats et de sols. Grâce à ces particularité pédo-climatiques, l'encépagement se spécialise. Les maturités entre deux régions peuvent, en effet, atteindre jusqu'à 6 semaines de décalage. On retrouve le Sauvignon blanc, le cépage roi, dans la région de Malborough, le Pinot Noir dans la région d'Otago, région fraîche de l'île du Sud, et le Cabernet Sauvignon et Merlot dans l'île du Nord, notamment dans le vignoble de Hawkes bay. D'autres cépages progressent comme le Pinot Gris, le Riesling ou encore le Gewurztraminer. Depuis le début, la Nouvelle-Zélande s'est concentrée sur la production de vin de qualité et, aujourd'hui encore, les consommateurs saluent unanimement la qualité exceptionnelle de ces vins, et plus particulièrement, les Sauvignon blanc néo-zélandais dont la notoriété n'est plus à faire.

  • Vin Espagnol

    LE VIN ESPAGNOL

par page
Résultats 1 - 12 sur 84.
Résultats 1 - 12 sur 84.